IceBreaking_2 (test)

Mardi 20 septembre 2016, 9h, salle : Forum.

Notre journée d’intégration à Audencia commença par un « accueil café » avant de se poursuivre par un atelier « ice breaking ». Cet atelier était l’occasion pour les étudiants des différents mastères spécialisés (MS) d’apprendre à se connaitre. Le but du jeu était simple : « mélangez-vous », la réalité : des tables rondes de 8 personnes constituées essentiellement d’étudiants du même MS.

Au centre de notre table, des m&m’s destinés à la première partie du « Ice Breaking ». Au cours de cette partie, les étudiants ont échangé autour de différentes thématiques telles que : quelles sont les trois adjectifs qui nous qualifient le mieux ? ; avec quelle personne aimerions-nous partager un repas ? ; raconter une histoire extraordinaire qui nous est arrivé. Chaque thématique était attribuée à une couleur de m&m’s qui avait été pioché au préalable. Cela a été l’occasion d’apprendre des vraies histoires inédites, notamment qu’une personne de la table voisine était le deuxième bébé de Bretagne à être né le 1er Janvier de son année. Il n’a donc malheureusement pas pu obtenir la prime accordée au premier né cette année. 2 boxeurs ont aussi eu l’opportunité de se rencontrer. On a eu également le droit à quelques couplets d’une chanson d’Alicia Keys par une étudiante du mastère spécialisé Finance.

Un des 2 boxeurs

Un des 2 boxeurs

Après que la quasi-totalité des m&m’s ait finalement été mangé par les étudiants, la deuxième partie du « ice breaking » se caractérisa par le « Mashmallow Challenge ». Armé de 20 spaghettis, d’1 mètre de scotch, d’1 mètre de corde et d’un marshmallow, la but de chaque table d’étudiants était de monter en 18 minutes la tour la plus haute, le marshmallow devant figurer à son sommet. A l’issue du temps imparti, il fallait que la structure tienne d’elle-même, c’est-à-dire sans l’intervention d’une personne ou d’un mur (n’est-ce pas la table des étudiants en Finance !).

[cols] [col class= »1/2″]

Quelques explications plus tard, l’heure était arrivée de bâtir sa stratégie pour relever le défi. La « table des ingénieurs MCI » utilisa donc ses 16 premières minutes à élaborer, concevoir, schématiser, estimer et modéliser pour rendre finalement in extremis une « pyramide avec le fameux marshmallow au sommet ». « Pyramide », dirons-nous, même si c’est trop dire. Malgré tout, la hauteur atteinte par cette tour n’était pas la plus faible ! Plus on parcourait les tables pour voir le rendu de chacun, et plus on découvrait toutes sortes de structures, des tours à 3 pieds, à 4 pieds…  Verdict, c’est la table majoritairement composée des étudiants du MS marketing, Design et Création qui réalisa la meilleure performance, avec une structure atteignant 78 cm de hauteur. Le « D » (design) de ce mastère spécialisé y était forcément pour quelque chose…

L’expérience Marshmallow, nous a permis de nous rendre compte des différents profils lors du travail en équipe, mais surtout de l’importance de la communication et de la complémentarité entre chaque personne. En effet, la variété de nos parcours est un vrai atout, cela nous a permis d’avoir des visions différentes, de partager nos idées et surtout de trouver des compromis.

Il est notamment ressorti de cette activité que les étudiants en école de commerce obtiennent généralement des performances plutôt médiocres du fait de leur préférence pour la planification. A l’inverse, les enfants d’écoles primaires obtiennent les résultats les plus impressionnants puisqu’ils se plongent, pas à pas, dans la construction de la tour sans se préoccuper de qui prendra la direction de l’équipe ou d’un résultat final prédéfini.

Ce challenge s’est trouvé être une bonne activité de team building, de gestion du stress (merci au « il ne vous reste plus que 1min !!! » ), ce qui nous a permis d’allier à la fois réflexion et créativité. Et c’est comme ça que des spaghettis et un marshmallow nous ont appris les ingrédients essentiels qui feront de nous de bons managers.

La matinée s’est poursuivie par l’introduction au challenge RSE et d’une conférence Skype avec un représentant de l’entreprise « UP ». Mais ça, c’est une autre histoire.

[/col] [col class= »1/2 last »]

Le malheureux deuxième né de Bretagne

Le malheureux deuxième né de Bretagne

En pleine construction

En pleine construction

La table " ingénieur MCI "

La table  » ingénieur MCI « 

[/col] [/cols]

 

[cols] [col class= »1/2″]

Après 18min, le résultat

Après 18min, le résultat

[/col] [col class= »1/2 last »]

Les gagnants

Les gagnants

[/col] [/cols]