FOCUS SUR LA DOUBLE COMPÉTENCE DANS LE MS

Depuis 2000, le nombre d’étudiants qui entrent sur le marché du travail avec un bac +5 a augmenté de 75%. Du côté des entreprises, la tendance est à la recherche de profils de plus en plus pointus et capables de répondre à des problématiques variées dans l’entreprise.

L’ajout d’une compétence en Management à son cursus initial permet de se différencier auprès des employeurs en montrant une connaissance poussée des points stratégiques de l’entreprise. C’est cette double compétence que le MS MCI met à l’honneur. Les étudiants du MS sont issus de formations variées et cherchent à obtenir des compétences managériales pour ajouter une plus-value à leur profil.

répartition des compétences des étudiants de la promo 2018 du MS selon leurs formations d'origine.

Répartition des compétences des étudiants de la promo 2018 du MS selon leurs formations d’origine.

 

Pour comprendre l’intérêt de la double compétence, le mieux est de laisser la parole aux étudiants…

Anaelle ECKERT, Roxane MUDRY et Martin RICOMARD, trois étudiants de la promotion 2018 du MS MCI de profils différents nous parlent de leurs formations et leur choix d’acquérir une double compétence et qu’est ce cette formation leurs apportera dans l’emploi futur.

Anaëlle ECKERT, étudiante en MS MCI - promo 2018

Anaëlle ECKERT, étudiante en MS MCI – promo 2018

Anaelle ECKERT: J’ai validé un master en comptabilité/finance. J’ai une expérience de 6 mois en tant qu’auditeur assistant dans un cabinet de commissariat aux comptes sur Paris. J’ai fait ce Mastère pour m’orienter vers l’international et viser des entreprises tournées vers l’international. Les cas pratiques que l’on fait me permettent d’avoir une certaine expérience et  les cours orientés vers l’international me donnent des compétences que je pourrais réutiliser dans des futurs postes.

 

Roxane MUDRY, étudiante en MS MCI - promo 2018

Roxane MUDRY, étudiante en MS MCI – promo 2018

Roxane MUDRY: Diplômée d’un master en chimie médicinale à Paris, j’ai réalisé mon stage de fin d’études chez Roche Diagnostic à Singapour. Mon Master était axé sur la recherche. Le but de Mastère est de m’ouvrir à d’autres postes auxquels je n’aurais pas pu prétendre avec ma formation classique. Je souhaite travailler dans l’industrie pharmaceutique plutôt que dans la R&D. Tout me sera utile car c’est complètement différent de mon cursus initial. Le but est de le valoriser ma formation.

 

Martin RICOMARD, étudiant en MS MCI - promo 2018

Martin RICOMARD, étudiant en MS MCI – promo 2018

Martin RICOMARD: J’ai fait une école de marine marchande. L’école nationale supérieure maritime à Marseille qui est un niveau bac +5 permet d’être officier sur des navires de commerce. C’est à dire de travailler soit au pont pour la conduite des navires, soit à la machine pour tout ce qui est propulsion et énergie. J’ai navigué pendant 9 ans puis je suis parti comme expatrié en Afrique dans la réparation navale.
Avec une douzaine d’années d’expérience dans des métiers techniques, j’ai eu l’occasion lors de mon dernier poste d’avoir un coté plus commercial et gestion qui m’a beaucoup plu. Cela m’a donné envie d’en apprendre plus sur les domaines qui vont composer une entreprise en dehors du domaine technique pur (management, gestion, marketing, etc.).
J’ai choisi une double compétence car j’ai l’intention de retourner travailler dans le même milieu professionnel (la réparation navale, la gestion de navire ou d’infrastructure portuaire). Le Mastère MCI d’Audencia est reconnu pour son niveau d’enseignement et sa réputation. L’orientation généraliste du Mastère et sa durée de 6 mois ont été des critères de choix dans ma prise de décision. La possibilité de retourner au travail à l’issu de 6 mois à Audencia était financièrement et professionnellement intéresante pour mon plan de carrière. Certains cours me serviront plus que d’autres mais les fondamentaux en gestion, comptabilité, management et finance seront très utiles.

La Fondation BDA : une entreprise responsable

La Fondation BDA

Dans le cadre du cours de Management de la Responsabilité Globale, les étudiants du Mastère Spécialisé Management et Compétences Internationales d’Audencia se sont intéressés à la Fondation BDA créée en 2006, par Carole Robert. Cette Fondation suit un schéma atypique puisqu’elle est bâtie sur l’idée de la création de valeurs sociales, environnementales et bien sûr économiques. La mission étant de “créer une chaîne d’approvisionnement innovante en ingrédients botaniques sans intermédiaire commercial, qui présente des avantages durables, équitables et significatifs pour les éco-preneurs BDA et leurs communautés locales en République démocratique du Congo.” Read more