Les étudiants du MCI accompagnent des entreprises à l’international

Début Janvier, les étudiants du Mastère Spécialisé MCI d’Audencia ont assisté au cours de Monsieur Patrick THOREAU, dirigeant de la société IXATEC Consulting. L’enseignement dispensé dans le cadre du module Operating in International Markets vise à accompagner les étudiants dans le projet d’implantation de sociétés à l’étranger. Un certain nombre d’outils pour évaluer les risques des pays, les problèmes logistiques etc…leur sont présentés.

Lors de ces projets, les étudiants accompagnent quatre entreprises françaises dont le but est de s’implanter au Mexique, aux USA en Italie et en Belgique. Leur objectif est donc d’apporter aux chefs d’entreprises les éléments économiques, juridiques et financiers pour leur permettre d’avoir toutes les cartes en main lors de leur décision. 

Pour ce faire, les étudiants du MCI reçoivent régulièrement les responsables de ces entreprises afin de leur présenter l’avancement du projet. C’est l’occasion de discuter avec eux des étapes suivantes et de la stratégie à adopter dans l’optique d’une implantation à l’étranger.

Quel est le profil des sociétés encadrées ? 

Cette année, les entreprises accompagnées ont des profils relativement diversifiés allant de la société de services au géant de l’agroalimentaire. Le point commun de toutes ces entreprises est la CCI Internationale (https://www.cci.fr/web/international)qui est à la fois accompagnateur et porteur de ces projets d’internationalisations.

Quel est l’avis des étudiants ?

Nous avons recueilli l’avis de différents étudiants du Mastère spécialisé MCI d’Audencia.

Thibault, qui accompagne une entreprise de tableaux d’affichage sportif, nous partage son ressenti sur le projet : « Ce projet d’implantation à l’international est très concret et nous permet de nous glisser dans la peau d’un véritable consultant. Il nous permet également de travailler en collaboration avec des entrepreneurs et des représentants de la CCI Internationale, il y a donc énormément de transfert de connaissances. Nous sommes parfois confrontés à des situations complexes où le pays choisi par la société ne s’avère pas être la meilleure solution. C’est une vraie expérience alliant théorie et management ».

Aymée travaille quant à elle avec une entreprise de l’agro-alimentaire. « Dans le cadre de ce module, j’ai l’opportunité d’accompagner une entreprise de l’agro-alimentaire souhaitant s’implanter sur un marché étranger particulièrement difficile. Nous avons commencé ce projet par une visite de l’entreprise en octobre pour comprendre au mieux leur besoin et leur stratégie (production, organisation …). Il s’agit donc pour nous d’un véritable challenge, à travers lequel nous devons utiliser les connaissances théoriques acquises en cours, mais où nous devons également trouver beaucoup de données par nous même. Par ailleurs, les rencontres avec l’entreprise sont particulièrement constructives car c’est lors de ces réunions que nous déterminons ensemble les démarches à suivre pour leur permettre de s’implanter de manière durable sur le marché cible ».